.

Une bénédiction et un cadeau!

Suite à un grave accident, j’ai été contrainte de garder le lit pendant plusieurs mois. Je ne pouvais plus bouger mes bras et mes jambes. J’ai subi de nombreuses opérations dans différents hôpitaux et j’ai été soignée très consciencieusement. En dépit des douleurs journalières et de mes craintes, l’utilisation du pot était pour moi un grand tourment lié à des sensations désagréables et stressantes.
Pour ma grande joie, j’ai connu Pibella lors de mon séjour à la clinique de réhabilitation. Pour moi, c’était un grand soulagement! Tout d’abord, j’ai eu besoin de courage et j’avais un mauvais pressentiment. J’étais nerveuse et je n’ai pas suivi les instructions à la lettre. Et naturellement «du liquide a passé à côté». La deuxième fois, j’ai ajusté correctement Pibella et – super, super, rien ne n’échappe! Cela a parfaitement fonctionné. J’ai été totalement convaincue.
De suite et grâce à Pibella, je me suis sentie indépendante et à nouveau une femme.
Dans ma vie professionnelle, en tant que gestionnaire de station des soins dans une maison de retraite, je n’aurais vraisemblablement pas porté attention à Pibella et ne l’aurais pas spontanément appliqué pour le confort des femmes. Jusqu’à mon accident, je ne pensais pas que l’utilisation du pot était si négative, ceci jusqu’à ce que je doive le supporter moi-même. Maintenant pour uriner et grâce à Pibella,Une nuit, j’ai réalisé que l’utilisation de Pibella était une solution et j’ai instamment prié tout le personnel soignant d’offrir aux patientes les plus courageuses la possibilité d’utiliser Pibella. Ceci fonctionne et c’est génial. le pot est devenu inutile.

La première fois, il faut effectivement avoir besoin d’un peu de courage mais cependant, avec cette invention révolutionnaire, le bien-être des parties prenantes est augmenté. Déjà, je recommande ce système à plusieurs femmes.
Pour moi, Pibella est une bénédiction et un grand cadeau que par ce rapport, je conseille à toutes les femmes.
Ruth Egger, 58 ans, clinique aarReha, Schinznach-Bad, Suisse, 26 avril 2007
Journellement responsable de la station des soins infirmiers résidentiels ou à domicile.